LE PHARE DE LA JUMENT, OUESSANT




C'est M. Potron, rentier de son état, qui, ayant échappé de justesse à un naufrage aux abords de l'île d'Ouessant, légua 400000F or afin d'ériger un nouveau phare.
Le chantier, premier du genre, s'ouvrit en 1904 sur le rocher Ar Gazek-Koz, "La Vieille Jument" en breton. Le phare fut construit au prix de multiples dangers et sa consolidation se poursuivit jusqu'en 1940.
Il mesure 47,4 mètres au dessus du sol et 41,25 mètres au dessus des hautes mers.
Sa portée lumineuse est de 21 miles (environ 39 kilomètres). Son feu rouge à 3 éclats 15s est éclairé par une lampe de 250 W.
Automatisé en 1991, il est télécommandé à partir de Créac'h.
Ce phare en mer, ancré par quatre câbles sous tension, est classé dans la catégorie des "Enfers", comme le prouve le petit texte ci-dessous, que l'on pourrait intituler "l'adieu au phare".
Ses coordonnées géographiques sont:
48º 25' 40" N
05º 08' 00" W
Il n'est pas gardienné et ne se visite pas.








La construction du phare de la Jument en 5 épisodes audio

En décembre 2007, Jean-Pierre Allaux sur la radio de la mer raconte la construction de ce phare mythique.

Episode 1 - Episode 2 - Episode 3 - Episode 4 - Episode 5 -






DECOUVREZ LES PHOTOS PRISES PAR DOMINIQUE RESMON A L'OCCASION DES 100 ANS DE LA JUMENT (1911-2011)



RETOUR